LE BAISER DE L'ANGE

Réalisée par l’auteur, cette seconde adaptation du roman Sursum Corda est centrée uniquement sur le troisième et dernier chapitre, d’où le nom donné à ce qui s’apparente davantage à un conte (dit théosophique).

 

Destinée à une exploitation par une structure plus légère, plus souple (deux conteurs, une voix-off)

  • Bèziers, Espace Culturel Appolonius de Tyane, Salle des Esthètes (Création), 19 Avril 2009

Le baiser de l’Ange nous entraine dans l’ultime entretien entre Louis-Claude de Saint-Martin et Guillaume de Martignas, au domicile de Lenoir-Laroche le 11 Octobre 1803 à Aulnay. Le Philosophe Inconnu mourra trois jours plus tard, non sans lui avoir parlé avec passion de son chérissime Jacob Boehme. Rencontre, transmission… En Saint-Martin, Martignas à trouvé un maître, un initiateur. Par le questionnement, ce dernier lui a permis d’avancer dans la voie.

 

img_2514.jpg

 


00045342


Dernière mise à jour : ( 04-02-2013 )